Des feuilles Excel au Cloud : Pourquoi nous avons créé Reprtoir

Robin Charmant

Chief Sales Officer

Oct 26, 2017

Il y a encore quelques décennies, le simple fait d’envoyer des démos d’artistes sur cassettes n’étaient pas chose facile. Cela demandait beaucoup de temps et de ressources. La compression de la musique et la communication par email ont tout changé.
De nos jours, beaucoup d’entre nous s’attendent à ce que la technologie leur rende la vie plus facile et c’est normal. Nous avons enfin atteint un stade dans l’évolution humaine ou nous pouvons déléguer aux machines et aux ordinateurs les tâches les plus ennuyeuses.

Nous disposons maintenant de nombreux outils pour simplifier au maximum nos pratiques commerciales dans le secteur de la musique, mais le simple fait d’en disposer ne signifie pas que nous les utilisons correctement (ou même que nous les utilisons tout court).

Notre objectif principal au MIDEM cette année était d’identifier les problèmes rencontrés par les propriétaires de catalogue dans la gestion quotidienne de leurs métadonnées, de leurs fichiers audio et plus globalement de l’ensemble des activités liées aux producteurs de musique.

Nos craintes se sont confirmées

D’un point de vue technologique, les labels vivent sur des îles perdues : La plupart d’entre-eux utilisent encore des outils rudimentaires qui datent de plusieurs décennies pour échanger du contenu entre eux. Tant que les anciennes procédures peuvent être appliquées, ils ne ressentent pas le besoin de changer leurs méthodes de travail. Mais les évolutions combinées de la technologie et de l’industrie de la musique sont si rapides qu’ils devront nécessairement s’y adapter dans un futur proche. Il est temps pour eux de prendre le train en marche.

En tant que maison de disques, nous sommes nous-même directement confrontés depuis longtemps aux nombreuses subtilités de la gestion des contenus. Nous gérons des catalogues et traitons donc un nombre considérable d’enregistrements provenant d’un nombre important de labels partenaires. En termes de métadonnées cela se traduit par l’obligation de rassembler, gérer et harmoniser des tonnes de feuilles Excel de métadonnées formatées différemment vers une base uniforme. D’un point de vue juridique, nous devons appliquer des droits à tous nos catalogues, des restrictions territoriales et des règles à suivre pour la livraison de nouveautés.

L’organisation des fichiers audio n’est pas une tâche aisée non plus. Lorsque vous gérez des centaines de milliers d’enregistrements comme nous, associer des fichiers à des métadonnées, des autorisations, des contrats, des droits et des redevances peut devenir très risqué si vous n’êtes pas bien organisé. Vous devez garder les choses aussi propres que possible sur tous les fronts où la majorité de votre temps sera consacré à l’administration de vos actifs. Être pris au piège de ce cercle vicieux tue toute productivité et, surtout, il vous prendra tout le temps et l’énergie nécessaire à la créativité et l’évolution de votre entreprise.

Nous avons compris cela très rapidement

En 2009, nous gérions des dizaines de milliers d’enregistrements grâce au logiciel iTunes. Nous l’avons utilisé pour extraire l’audio des CD, attribuer des métadonnées et les gérer comme si c’était notre propre base de données. Si nous voulions créer une compilation, nous devions rechercher manuellement les enregistrements sur des disques durs, les copier et les regrouper avec le fameux tag “compilation” de iTunes. Pour envoyer ce produit dans les magasins, il fallait se connecter à notre tableau de bord sur le site web de notre agrégateur, télécharger manuellement les métadonnées des feuilles Excel créées elle aussi manuellement, renommer manuellement les fichiers audio et les uploader via leur interface, attendre que tout cela se fasse, tout en précisant manuellement, et de manière différentes, toutes les restrictions contractuelles de nos produits. C’était un processus 100% manuel, fastidieux et chronophage.

Nous savions qu’il y avait une meilleure solution et nous avons vite compris que cela impliquait des lignes de code. Cela s’est traduit par le recrutement de développeurs et la création de notre propre système de gestion de contenu, un système qui remplacerait toutes ces tâches manuelles fastidieuses, génératrices d’erreurs et abrutissantes en les remplaçant par des tâches automatisées et transparentes. Nous savions également que notre outil devait être hébergé dans le nuage, accessible de n’importe où et à tout moment, et non pas un logiciel à installer sur chaque ordinateur.

Une fois que vous commencez à développer votre propre logiciel pour un label de musique et que vous intégrez le fait qu’une partie de votre temps et de votre investissement devra nourrir directement sa maintenance et ses améliorations, vous commencez à envisager votre travail différemment. Chaque tâche manuelle peut non seulement être implémentée d’une manière ou d’une autre, mais la possibilité de coder de nouvelles fonctionnalités qui semblaient auparavant impossibles à accomplir via des processus hors ligne est désormais réalisable dans l’environnement puissant d’un logiciel en ligne.

En un rien de temps, nous avons intégré notre plateforme dans la plupart de nos tâches de travail quotidiennes. Ingestion des contenu, conservation des métadonnées, administration des droits, gestion des fichiers audio et vidéo, calcul des redevances, livraison des produits, agrégation de données via l’utilisation d’API, production de vidéo et upload direct sur YouTube, notre plateforme faisait tout ce que nous voulions et nous nous sommes efforcés de l’améliorer chaque fois que nous en avions la chance.

Cloud computing

Le cloud computing est un aspect crucial de l’aspect pratique de notre système. Sans la puissance, la robustesse et la flexibilité d’AWS (Amazon Web Services), notre plateforme de contenu ne serait pas aussi puissante qu’elle est. Nous stockons tout sur AWS, contenu et logiciel. Ajouter plus de stockage se fait en un clin d’œil. Il en va de même pour la puissance de traitement. Cela effleure à peine la surface des possibilités qu’offre le cloud computing. C’est pour cela que nous appelons notre plateforme actuelle « Le cloud » (un nom qui n’était pas du tout populaire quand nous avons commencé à l’appeler comme ça).

Ce qui est contradictoire, c’est que plus nous implémentions d’outils et de fonctionnalités pour augmenter notre productivité, plus nous rencontrions de difficultés en ce qui concerne la manière dont nous travaillions avec nos labels partenaires et nos nouveaux clients. Lorsque tout le monde travaille avec des feuilles de calcul Excel et des disques durs, il est assez facile de transférer de la musique et d’intégrer des métadonnées car tout le monde parle le même langage. Cela prenait peut-être une éternité pour transférer les données, mais finalement tout le monde réussissait à le faire. Lorsque nous demandions à nos clients d’effectuer des connexions serveur à serveur ou des transferts de données conformes à DDEX, nous nous sommes confrontés à des problèmes.

Comme je l’ai mentionné, la plupart des professionnels que nous connaissons vivent encore sur des îlots technologiques. Ils ont peut-être investi dans des infrastructures, des outils, des logiciels, etc., mais 90% du temps, ils sont développés en interne. La grande majorité des labels que nous connaissons ont mis en place des systèmes totalement fermés au monde extérieur. Dans le passé, c’était la seule façon de faire, mais aujourd’hui, c’est contre-productif. Les transferts de fichiers audio ne devraient prendre que quelques minutes pour des dizaines de pistes, pas plus de quelques heures pour des lots de milliers d’enregistrements et non deux mois (le temps ahurissant nécessaire pour préparer le disque dur, l’envoyer, payer les frais de transport élevés, le recevoir, le connecter et transférer les fichiers).

Une donnée intéressante est que beaucoup de labels ont à peine conscience de pouvoir faire mieux. D’autre part, c’est encourageant de voir que beaucoup veulent changer leurs outils de travail. Frustrés par la façon dont ils gèrent leurs données, leurs redevances et leurs fichiers, beaucoup attendent l’outil qui saura répondre à leurs problèmes. C’est précisément ce que nous espérons leur fournir : depuis un an, nous avons lancé un projet qui vise à entièrement réécrire « Le cloud » pour le proposer aux professionnels.

Ce projet, c’est Reprtoir

Tout au long de ce blog, nous aborderons des sujets liés à notre entreprise et aux améliorations apportées à Reprtoir. Nous décrypterons les événements actuels ainsi que les tendances technologiques impactant notre secteur. D’après nous, le secteur de la musique a toujours été lent à s’adapter au changement, probablement en raison de la nature opaque de la gestion de ses principaux actifs : les droits et les données. Bien que l’on puisse soutenir que les droits et les données sont les fondements de toute industrie, l’histoire des droits musicaux dresse un portrait plutôt décevant de la manière dont la nature humaine les gère (la musique existait depuis des milliers d’années avant qu’elle ne commence à générer des revenus pour les auteurs, compositeurs et interprètes).

La musique génère maintenant plus de ventes et de données que jamais auparavant et les labels doivent être prêts à les saisir, les assimiler et les analyser correctement s’ils veulent survivre à long terme.

Voulez-vous recevoir nos posts par email ?

Qu'est-ce que Reprtoir?

Reprtoir est une suite logicielle en ligne conçue pour aider les labels et les éditeurs de musique à centraliser leur contenus, gérer leurs droits et assister les équipes créative, commerciale et administrative dans leurs tâches quotidiennes.

Audio Manager

Une façon plus intelligente pour gérer des enregistrements et des albums

Works Manager

Tout les outils que votre entreprise à besoin pour gérer des oeuvres musicales

Playlists for business

Partagez votre musique en toute sécurité et analysez l'audience en temps réel
CRMCarnet d'adresses professionnel intégréGratuit
Rights ManagerGestion de vos relations contractuellesGratuit
PlatformEn savoir plus le moteur qui propulse Reprtoir

A propos

Blog

Sécurité

Planifier une démo

Nous contacter

Question fréquentes

Centre d'aideEN
Feuille de routeEN
Demander des fonctionnalitésEN
Nouveautés / Mises à jourEN

About us

Blog

Security

Schedule a demo

Contact us

FAQ

Help Center →

Roadmap →

Feature requests →

Changelog →


Audio Manager

A smarter way of managing tracks and album metadata and files

Works Manager

All the tools your entreprise needs to manage musical works

Playlists for business

Share your music by email and analyze its activity in real-time
CRMIntegrated business address bookFree
Rights ManagerManage your contractual relationshipsFree
PlatformLearn more about the Reprtoir’s core engine

Share via
Copy link